De la Compulsion à la Compassion #2

L’acceptation


Lorsque nous sommes confrontés à la maladie, à un mal-être ou encore à un désir d’améliorer sa condition de vie, accepter sa situation s’avère la première étape dans le processus du changement. L’acceptation de sa réalité, sans la juger, permet d’ouvrir la possibilité de mieux voir sa raison d’être et d’en comprendre le sens. Accepter sans juger est la clé afin de percevoir ce qui se révèle derrière le défi de santé. Avant donc de sauter sur le mode solution, ce qui nous mobilise extérieurement à sortir ou à éviter de vivre pleinement le malaise ; vivre consciemment, nous demande plutôt d’aller vers l’intérieur et de s’abandonner à la réalité des choses telles qu’elles sont. Refuser de voir le pourquoi de nos mal-aises, nous enferme dans un comportement de fuite, dans la recherche de solution extérieure sans aller au fond des choses, sans donner une valeur à ce qui se vit intérieurement. LE PARADOXE EST QUE DANS L’IMMOBILITÉ VISIBLE DE L’ACCEPTATION, IL Y A UN MOUVEMENT INVISIBLE DE LA GLOBALITÉ DE L’ÊTRE QUI S’OPÈRE EN NOUS. Dès que l’on accepte tout ce qui est, quelque chose de véritable en nous bouge, on sort de sa lassitude, on sort de son ignorance. On voit plus clairement la part de nous qui veut progresser et se transformer. Accepter, c’est un acte de pardon et d’amour et non un acte de résignation. C’est un acte de volonté intérieure. L’acceptation englobe et adoucit l’acte de volonté personnel extérieur qui cherche à fuir ou combattre une situation indésirable ou désagréable. L’acceptation nous aide à contacter humblement les ressources intérieures nécessaires pour profondément transformer comment nous percevons la condition de notre état.

C’est une étape de reconnaissance et d’amour.


La responsabilisation


En prenant une part active et consciente face à notre réalité, en nous responsabilisant face à nous-même, cela a pour effet de rassembler tout ce que nous sommes vers un but commun. LA VOLONTÉ DE L’ESPRIT, L’ ENTHOUSIASME DU CŒUR, L’INTELLIGENCE DU CORPS TRAVAILLENT DE CONCERT. Ceci consolide notre vision de bien-être et l’ensemble de notre être passe à l’action. C’est le passage de la victime à responsable. En comprenant l’importance d’obéir aux lois naturelles de la vie pour recouvrer l’équilibre globale, nous nous réapproprions notre pouvoir de guérison et de création. NOUS ASSUMONS LE CRÉATEUR EN NOUS. Nous agissons sur ce que nous savons être le meilleur pour nous. Cela envoie un nouveau message au cerveau qui dit : Lève-toi, sois qui tu es ! Démontre ta force et rayonne tes qualités dans le monde.

C’est une étape d’ancrage, de fermeté et de dignité.


L’intégration


En passant par l’acceptation et la responsabilisation, LA CONSCIENCE bénéficie d’une plus grande expansion intérieure, et par conséquent, nous devenons plus malléable et résilient aux changements, ce qui nous permet de mieux intégrer toutes les sphères de notre vie. L’intégration, c’est SAVOIR RÉUNIFIER LA VIE QUE JE VIS AVEC CE QUI JE SUIS ,et harmoniser parfaitement ce que je suis à une perception toujours nouvelle de soi, des autres et de la réalité. Toutes les parties de l’être s’imprègnent d’une énergie renouvelée débouchant sur un élan de collaboration, d’harmonie et de liberté intérieure.

C’est une étape d’expansion, de dépassement et de transcendance.


Quand nous choisissons de vivre consciemment, nous redonnons un nouveau sens à notre vie qui permet d’installer une nouvelle cohérence entre la tête, le cœur et le corps. En passant par un mode de vie sain, d’abord, nous apprenons à TRAVERS LE CORPS à nous connaître de façon pratique et concrète, ensuite, AU NIVEAU DU CŒUR nous apprécions mieux ce qui nourrit l’harmonie, la stabilité, la diversité et la collaboration et enfin nous cherchons à entretenir cette nouvelle façon d’être pour DONNER LIBRE COURS À L’ESPRIT. En participant activement et consciemment à cet équilibre dynamique à l’intérieur de nous, nous nous engageons à influencer nos propres mutations génétiques, physiologiques et sociales.Vivre consciemment et consciencieusement, c’est ensemencer le terrain pour mieux vivre dans la globalité, par le fait même nous contribuons à élargir la conscience vers un monde nouveau. En portant la conscience de l’acceptation, la responsabilisation et l’intégration, l’énergie créatrice assure non seulement l”équilibre de la santé globale mais influence largement la mutation humaine.

Notre corps est un espace sacré de conscience, de lumière, de pardon, de transformations, de mouvements, de sensations, d’intuitions, et de création. Honorons-le en vivant consciemment.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *