Le cœur #2

(suite de l’article précédent “Le cœur #1)


Lien avec l’AMOUREUX, 6e porte de passage :

Tout comme dans la parabole d’Hercule au carrefour, l’Amoureux a à choisir entre le vice et la vertu, entre la route de gauche qui mène aux enfers et la route de droite qui mène aux champs de bienheureux. Une seule conduit au bonheur réel, il faut savoir choisir… L’Amoureux, c’est le moi affectif devant lequel viennent se poser et se résoudre tous nos choix.


L’Amoureux est la porte de passage de l’apprentissage de l’hésitation à vaincre. Elle est la manifestation d’une situation instable, ambivalente qui n’est pas encore déterminée. Le choix est important et sera déterminant pour l’avenir. L’Amoureux a le choix et le libre arbitre de sa décision.

Les enjeux de l’Amour :
L’Arcane de l’Amoureux est sans équivoque. Tout se joue au niveau de l’Amour, au niveau du Cœur, et il sera impossible de l’éviter. L’Amour est donc au centre de l’existence, avec la nécessité de faire des choix, et de proscrire le doute et l’hésitation.

Les conséquences de ces choix se trouvent subtilement traduits dans cette 6ème sentence du TAO-TÔ-KING :


Ici, l’Amoureux se trouve dans la situation dans laquelle l’individu est tenté de se laisser aller à ses penchants naturels, là où son cœur le porte, là où ses désirs l’attirent, mais d’un autre côté sa sagesse intérieure le rappelle à l’ordre… D’une certaine manière, un combat est engagé entre le « sage intérieur » et les « démons intérieurs ». Ce combat doit nécessairement l’appeler à triompher enfin sur lui-même.
L’arcane de l’Amoureux est un passage initiatique décisif quant au choix de notre destinée. Il apprendra grâce au choix réalisé à devenir un être libre, victorieux, un être initié. Tel est le véritable sens du choix à faire : « prendre une direction et s’y tenir ».

Arrivé à ce stade, il est sans peurs, sans défenses, ouvert. Ses défenses sont tombées d’elles-mêmes afin qu’il puisse accéder à l’Esprit. Les pieds répartis sur chaque chemin, il est entièrement ouvert à toutes les suggestions. Il a fait disparaître sa peur qui lui a fait faire des bêtises. Le psychisme , par la peur, s’ouvre aux idées extérieures, on est moins à l’affût de sa conscience intérieure. L’acceptation seule mène au détachement. Nos conflits intérieurs contribuent à la confusion générale.

La Lumière de l’Amour :
Il ne suffit pas d’aimer les êtres qui vous sont chers… Vous devez vous demander comment vous les aimez… Efforcez-vous de mettre dans votre amour la pureté de la lumière, car c’est à cette seule condition que ceux que vous aimez pourront grandir et s’épanouir. L’amour véritable doit apporter aux êtres toutes les bénédictions : la joie, la paix, la beauté, la santé, et surtout le sens de la vie.

Si vous sentez que la personne que vous aimez s’étiole, s’affaiblit, qu’elle perd sa joie de vivre, vous devez vous poser des questions sur votre sentiment et vous dire : « mais qu’ai-je fait avec cette créature ? Je devais la cultiver comme une fleur dans un jardin, et je l’ai laissée dépérir, je l’ai abîmée !»
Vous n’avez pas alors de quoi être tellement satisfait de vous, et il ne vous reste plus qu’à chercher comment réparer vos erreurs. Votre amour doit faire grandir un être, et c’est seulement quand vous voyez qu’il s’épanouit à cause de votre amour, que vous pouvez être fier et remercier le Ciel.


Le véritable amour n’est pas un sentiment, mais un état de conscience.
Parmi les qualités qui peuvent vous aider à vous rapprocher de cette compréhension de l’amour, la pureté est la plus importante. Pureté dans le sens des pensées et des sentiments dans lesquels n’entre aucun intérêt égoïste.


Les 3 mots : Vie, Amour et Pureté sont liés. Pourquoi ? Parce que la vie dépend de l’amour, et plus l’amour est pur, plus la vie est riche, belle, claire. Le sens de la vie, c’est aimer et être aimé.

L’amour est partout : c’est une lumière, un nectar, une ambroisie qui remplit l’espace.


Petit extrait du livre « Le prophète » par Kahlil Gibran :

« L’amour ne donne que de lui-même, et ne prend que de lui-même.
L’amour ne possède pas, ni ne veut être possédé.
Car l’amour suffit à l’amour.
………
L’amour n’a d’autre désir que de s’accomplir….»

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *