Les mystérieux bienfaits de la musique…

Selon les neurosciences, elle apaise nos tensions, berce nos souvenirs, nous rend intelligents et peut même nous guérir ! Aujourd’hui, la science commence à expliquer l’énigmatique emprise de la musique sur notre cerveau.
Lire le merveilleux ouvrage du célèbre neurologue -psychiatre Olivier SACKS « Musicophilia ».

Gravement blessé, ce neurologue britannique a soigné sa jambe paralysée grâce à un concerto pour violon de Mendelssohn. Il nous raconte son expérience, en tant que patient, mais aussi de praticien.

Ecouter de la musique a permis de relever 9 émotions : l’émerveillement, la puissance, la nostalgie, la transcendance, le calme, la joie, la tristesse et l’agitation. A l’inverse, la culpabilité, la honte ou le dégoût ne sont jamais évoqués.

La musique stimule les zones de plaisir : la musique active dans notre cerveau les « centres de récompense » généralement associés aux plaisirs de la bouche et du sexe.

La musique scénarise nos peines : écouter des airs mélancoliques dans ses moments de tristesse, c’est aiguiser, entretenir, scénariser sa propre douleur… Ainsi la souffrance ne tourne plus en circuit fermé, elle trouve un écho, et, par cette communion, s’en trouve soulagée.

La musique nous protège des autres : elle permet de s’évader, parfois jusqu’à l’isolement. Il suffit, pour s’en rendre compte, d’une virée en métro, où les écouteurs collent à presque toutes les oreilles.

La musique nous plonge dans l’inconscient : la musique peut nous renvoyer à certaines harmonies entendues pendant l’enfance et nous projeter aussitôt dans l’état d’esprit dans lequel nous étions alors. Nos émotions s’arriment à des mélodies, définitivement et souvent à notre insu. Rares sont les arts qui nous permettent une telle plongée dans l’inconscient…

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *