Outil de croissance :

les mémoires de l’arbre

Investiguer sa généalogie afin de prendre  conscience des mémoires conflictuelles et leurs répercussions dans nos vies, est une première étape sur le chemin libérateur de l’héritage familial.
La deuxième étape consiste à rentrer en interaction avec son arbre par différentes actions :
– poser des actes concrets ou métaphoriques
– théâtraliser son arbre
– déprogrammer par le corps…

Il s’agit d’aller panser les blessures des nôtres,, réparer certaines séquences trop douloureuses…
Transformer symboliquement l’histoire transgénérationnelle, pour transformer sa propre histoire.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *