Réflexion…

Le monde se noie dans une mer de souffrances…

Et pourtant, nous avons le pouvoir de déchirer le voile des peurs et des ténèbres ! L’agitation mentale n’est qu’un flot d’amour que l’Univers déverse sur le monde ; elle nous montre que nous sommes séparés de la paix divine. Pour que notre monde guérisse, il nous faut unir, connecter notre cœur et notre esprit, notre cœur et notre cerveau.

Nous ne pouvons rien changer à moins d’être nous-même prêts à changer, car chacun des problèmes que nous vivons dans ce monde est le reflet de notre propre état intérieur. Nous ne pouvons donner ce que nous ne possédons pas ; nous ne pouvons répandre la paix si nous ne sommes pas nous-mêmes en paix. Le véritable cadeau que nous faisons aux autres et à nous-même n’est pas ce que nous avons, mais bien QUI nous sommes.

Le plus grand pouvoir que nous possédons pour agir sur les situations extérieures est notre persévérance à nous aligner sur ce qui est bon et sacré.

L’amour est une force alchimique, transformatrice, miraculeuse…
C’est l’amour qui nous permet de changer nos blessures en perles.

Pour acquérir cette autorité intérieure, cette dimension royale, il convient de NOMMER. Nommer ce qui va bien, nommer les souffrances, les blessures, les traumatismes, les peurs, les culpabilités, les rancœurs, les haines, la dévalorisation de soi, les mécanismes d’auto-destruction.

Il est important de bien saisir que le cheminement a pour vocation de conduire vers une libération.
Nommer une blessure ne la fait pas disparaître.
Le plus difficile est d’assumer le passé ! Cela suppose d’ACCEPTER le passé pour qu’il ne se répercute pas dans le présent. Cela suppose d’accepter le passé tel qu’il a été pour ne plus plus prendre prétexte des traumatismes du passé pour justifier les difficultés du présent.

L’acceptation libère des forces de vie, des capacités de résilience qui seules peuvent nous conduire vers un chemin de transformation et ouvrir à l’avenir.
Resté replié sur soi-même, c’est prendre le risque de laisser les blessures s’infecter par le ressentiment, la victimisation, et de se faire mal à cause du mal subi.

Les chemins de connaissance de SOI passeraient donc par 3 pas ?
Le 1er : Prendre Conscience
Le 2ème : Nommer
Le 3ème : Accepter

Vous pouvez rejoindre l’atelier « BRINS DE PAROLES » qui se limite à 5 personnes, afin de mieux vous connaître et apprendre toutes les stratégies et techniques de libération des angoisses, peurs et blessures du passé. Vous trouverez les informations complémentaires ici : « BRINS DE PAROLES »
Veuillez svp m’appeler pour un 1er entretien téléphonique au 06 85 03 24 28. Merci !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.