Symbolisme du Père Noël

Le père Noël est-il un phénomène sacré ? Il appartient à une période qui l’est entre toutes, le temps de Noël. Quant au rite, il vient d’un mot sanskrit, rta signifiant « roue » (la roue du temps, la roue du devenir, la roue de la mise en ordre du monde…) L’idée de roue, d’éternel retour, est incontestablement indissociable du symbolisme du temps du Jul (une fête païenne germanique et scandinave traditionnellement fêtée aux alentours de Noël). Mais quelle est la place véritable du bonhomme Noël, en tant qu’élément du rite ?

On peut résumer les fonctions du Père Noël à 4 dimensions :

1) Distributeur de cadeaux :

C’est, aujourd’hui, pour le commun des mortels, la fonction première du père Noël, la dimension moderne du mythe… Le Père Noël moderne a donc lui aussi hérité de la fonction des divinités de la fertilité/fécondité. Symboliquement, le distributeur est aussi fécondateur : en transmettant la joie, il donne vie et annonce le renouveau du printemps. Même le légendaire saint Nicolas, en ressuscitant les jeunes enfants tués par le boucher, a une dimension de « fécondateur ».

2) Justicier :

Toujours dans un esprit de régulation (donc de mise en ordre du monde, fût-il l’univers concentré d’une famille), le Père Noël passe pour un justicier. Il punit les désobéissants et récompense les sages. Surtout, il permet aux parents d’invoquer son souvenir toute l’année, pour inciter les enfants à marcher droit (« situ n’es pas sage, le Père Noël ne t’apportera pas de cadeaux ! »)

En rendant la justice, le père noël devrait aider à maintenir toute l’année les jeunes dans l’ordre et l’obéissance …

3) Aide pour franchir le solstice :

Traditionnellement, le Père Noël et les personnages qui l’ont précédé se présentent comme des sortes de gardiens du seuil, à l’entrée d’un nouveau cycle. Ils sont des initiateurs qui doivent donner les clés permettant de progresser devant soi.

Dans une nuit de solstice, par la magie du Père Noël éternel, tout est possible.
Plus spécifiquement, en ce qui concerne le Père Noël, il va être l’initiateur – peut-être à son insu – permettant à l’enfant de passer dans l’âge adulte. Distinguons ici 3 âges :

– l’enfant qui croit que le père Noël existe ;

– l’adolescent, initié mais pas encore initiateur. Il sait que lePère Noël ne distribue pas les cadeaux et il se désintéresse du personnage ;

– l’adulte, l’initiateur qui, à son tour, reproduit le rite du Père Noël à l’intention de nouvelles générations).

4) le Chamane :

Le chamane est l’image même du prêtre des origines, du prêtre primitif, « possédé par les esprits », capable de« vision extatique » en transes.

Il est l’intermédiaire entre les hommes, les mondes et toutes les créatures. Il guérit, enseigne les danses, la guerre, la naissance, la vie, la mort… Il a la connaissance des signes et des masques. En un certain sens, il fut le 1er scientifique…

Quel est donc le rituel annuel du Père Noël ? Le personnage pénètre dans les maisons par la cheminée, comme les chamanes s’introduisent dans les loges chamaniques ou les yourtes par le trou d’aération percé dans le toit et faisant office de cheminée. En-dessous, la maison est la grotte. Elle symbolise le commencement, l’inconscient chamanique. L’arbre de Noël, planté désormais dans les logis, est une image de l’arbre du monde. Il se substitue au poteau chamanique, qui se trouvait au milieu des loges chamaniques, et permettait de passer, magiquement, d’un monde à l’autre.

En temps de trouble, le chamane se rendait dans les autres mondes pour tenter de voir l’avenir ou de trouver des solutions au problème du moment. Puis il allait visiter chaque loge, chaque yourte du village en passant par la cheminée, et en apportant ses cadeaux :des nouvelles « d’ailleurs ».

Et la hotte du Père Noël ? Originellement, on y trouvait des fruits, des noix, des bâtons de cannelle, des petites poupées de bois, de chiffon ou de terre glaise. Puis les jouets ont occupé une place prépondérante.
Mais fondamentalement, la hotte – parfois un grand sac, avec le même symbolisme – est une sorte de matrice. C’est la grotte portative de l’initiation, qui agit comme une sorte de corne d’abondance.

Personnage du Jul cyclique, le Père Noël est, par excellence, le maître de l’éternel retour. A travers sa symbolique et celle de la période du solstice d’hiver, il nous aide à comprendre les ruptures biocosmiques dans les rythmes humains, sacrés et agraires des anciennes traditions.

Le père Noël revient sans cesse, sans jamais vieillir. Il est à la fois père et fils, (fils comme l’enfant Jésus qui renaît lui-même chaque année, jamais vieilli).

En résumé, le message du père Noël est le message éternel de la Vie, de son éternel Retour, de l’Amour et de la Joie, de l’Enfance éternelle et de la vitalité de la Nature.
Respecter le « Père Noël » , c’est, en un sens, comprendre le rythme profond de la nature et de l’Ordre du monde, et se mettre en condition pour les protéger.

Croire au Père Noël, c’est croire en la VIE.

Le Père Noël est un symbolisme de die dans la mort, de lumière dans les ténèbres, de joie dans les difficultés et vice versa…

OUI, le Père Noël existe, et il existera tant qu’il y aura des vivants et un soleil pour les éclairer. Il est l’étincelle de l’espoir, l’annonce écologique d’une nature sommeillante prête à s’épanouir de nouveau à la lumière…

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *